Fêtes juives

La fête de Shavouot

La fête de Shavouot se traduit en français par «semaines», car le peuple juif est tenu de compter les jours et les semaines séparant Pessah (la sortie d’Egypte) de Shavouot, commémorant le don de la Thora. On l’appelle aussi la fête des moissons ou encore la fête des prémices en souvenir des offrandes effectuées par le peuple d’Israël à l’époque du Temple. Il s’agit de la deuxième des trois fêtes de pèlerinage du calendrier juif puisque le peuple “montait” à Jérusalem pour apporter ces offrandes au Temple.

Depuis la destruction du Temple, la célébration de Shavouot s’est recentrée sur le don de la Thora, avec la lecture solennelle des 10 commandements, dans le Sefer Thora, à la synagogue et lors de la prière du matin. La fête de Shavouot dure deux jours en France et un seul jour en Israël.

Que doit-on faire à Shavouot ?

> On organise une veillée afin d’étudier la Thora la première nuit de Shavouot.
> Chacun est tenu d’écouter la lecture des 10 commandements à la synagogue
> Ces deux jours sont chômés et aucun travail ne peut être entrepris
> Les synagogues sont ornées de plantes et de fleurs en souvenir du don de la Thora sur le Mont Sinaï. D’autres y voient également une manière de se souvenir qu’il s’agissait de la fête des moissons et des prémices.
> Certaines communautés lisent le Livre de Ruth, dont le petit-fils – le Roi David – quitta ce monde le jour de Shavouot. Ruth se convertie au judaïsme par amour de la Thora.
> On consomme des mets lactés en souvenir de nos ancêtres qui, la veille de recevoir la Thora, n’ont pas eu le temps de préparer des plats plus riches à base de viande. Devant recevoir également les lois de la cacheroute, ils se sont abstenus de préparer ce genre de repas qui risquaient de devenir impropre à la consommation par la suite.

Calendrier des fêtes juivesCalendrier des fêtes juives



Partagez avec vos amis :