Enseignement

Tou Bishvat, le nouvel an des arbres


 רֹאשׁ הַשָּׁנָה לָאִילנות


Le calendrier juif possède 4 "nouvelles années" !
-    Rosh Hashana qui a lieu chaque 1er Tichri,
-    Le 1er du mois de Nissan qui représente la nouvelle année ecclésiastique ou liturgique (qui fixe le calendrier des fêtes juives)
-    Le 1er du mois de Eloul considéré comme le nouvel an du règne animal. Les animaux nés à partir du mois de Eloul faisaient autrefois partie du calcul des 10 % du bétail destiné à être offert en sacrifice.
-    Tou Bishvat, le 15 du mois de Shevat : le nouvel an des arbres.
Cette date était, à l'époque du Temple, très importante pour savoir quels fruits devaient faire partie de la dîme prélevée pour les cohanim et revêtait aussi une incidence sur certains cycles tels que la chemita, etc..

SEDER

Symbole de renaissance, on note en Israël le bourgeonnement de certains arbres, et notamment l'amandier, à l'époque de Tou Bishvat. Cette fête qui n'est pas mentionnée dans le Torah trouve son origine dans la Mishna à propos des lois de la dîme (Traité Rosh Hachana). Elle ne revêtira cependant son caractère festif, tel que nous le connaissons aujourd'hui, qu'au XVIe siècle à Safed quand les kabalistes venus d’Espagne instaurèrent un « Seder » (ordre) pour célébrer ce nouvel an des arbres avec récitations de bénédictions, de versets bibliques et de psaumes. Certains lisent aussi des versets du Cantique des Cantiques dans lesquels ces fruits sont mentionnés. De nos jours, et malgré certaines petites divergences d'une communauté à une autre, nous nous réunissons pour manger ensemble des fruits selon le  Seder fixé dans le livre "Péri Ets Hadar" que certains nomment aussi la « Haggadah de Tou bishvat » (imprimé au XVIIIe siècle).


QUELS FRUITS ?

Il s'agit principalement des sept espèces d'Israël décrites dans la Torah שבעת המינים, shiv'at haminim:  orge, blé, olive, raisin, datte,  figue, grenade. A partir de là, on peut ajouter toute sorte de fruits différents comme la poire, le caroube, la pomme, l'amande, la noix, le cédrat,.. On mangera des fruits nouveaux (ou non consommés depuis un certain temps) pour réciter la bénédiction "ché-héh'éyanou vékiyémanou véi-guianou lazémane azé." (qui nous a fait vivre et atteindre cette époque-ci.).
Durant le Seder des coupes de vin rouge et blanc - ou de jus de raisin - sont bues à différentes reprises. L'orge et le blé sont consommés généralement sous forme de gâteux. Le repas terminé on procède à la bénédiction d'actions de grâce. Selon la quantité consommée (et notamment le blé sous forme gâteau ou autre) on récitera soit le Me'ein chaloch ou le Birkat Hamazone (consultez  votre rabbin pour plus d'explications). 


« L'HOMME EST UN ARBRE DES CHAMPS »

L'homme est souvent comparé à un arbre dans la Torah. Enraciné dans la tradition juive, ses fruits sont ses enfants et ses mitzvot. L'eau dont il a besoin pour s'épanouir est la Torah : « Que mon enseignement s’épande comme la pluie » (Deut. 32:2).
Le Talmud nous enseigne : « Une personne dont la sagesse dépasse ses bonnes actions est comparée à un arbre dont les branches sont nombreuses, mais les racines clairsemées. Le vent souffle, le déracine et le retourne.  Mais une personne dont les bonnes actions dépassent sa sagesse est comparée à un arbre dont les branches sont peu nombreuses, mais dont les racines sont nombreuses. Même si tous les vents du monde venaient à souffler, ils ne seraient pas en mesure de le faire chuter. » (Avot 3, 22). 


ISRAËL 

Tou Bishvat est aussi l'occasion de manifester l'attachement du peuple juif à sa terre " Le pays où ruisselle le lait et le miel". Il existe une tradition en Israël qui est de planter des arbres notamment à l'occasion de la fête de Tou Bishvat. Des centaines de millions d’arbres ont été plantées depuis la création de l’Etat d’Israël et le désert a refleuri selon les prophéties.


Cette année Tou Bishvat sera célébré le
samedi 11 février 2017.



Faire un don

Partagez avec vos amis :