Association

Tsadikim

Rabbenou Israël ABIH'SSIRA zatsal dit Sidna BABA SALÉ (1890-1984)

Rabbenou Israël ABIH'SSIRA zatsal dit Sidna BABA SALÉ (1890-1984)

Ce grand Saint naquit au Maroc à Tafilalet en 5650 (1890) le jour de Roch Hachana. Il est le descendant d’une des plus illustres familles de la communauté sépharade, la famille ABIH'SSIRA, dont l’ancêtre était Rabbénou Chmouel Elbaz de mémoire bénie qui vécut à Jérusalem il y a 400 ans. Il fut nommé « le père de la natte » en araméen « ABIH'SSIRA » le jour où on lui refusa l’accès au bateau pour se rendre en Turquie où il devait récolter des fonds pour les malheureux. C’est alors qu’il s’assit sur une petite natte et par la ferveur de sa prière il prit la mer sous le regard stupéfait des témoins. Les miracles de la famille ABIH'SSIRA n’ont jamais cessé depuis lors.

Le père de Baba Salé était Rabbénou Massoud ABIH'SSIRA , fils aîné du saint et illustre Rabbénou Yaacov ABIH'SSIRA , géant en Torah tant dans ses sens révélés que dans la Kabbala du Ari zal. En effet, avant sa naissance, son père eut un rêve qui lui révéla qu’il donnerait naissance à un grand Sage dont la sainteté et l’érudition en Torah illumineraient le monde.

Le vénéré Tsadik Rabbi Yaakov ABIH'SSIRA zatsal, grand père de Sidna BABA SALÉ

C’est ainsi que naquit Rabbi Yaacov en 5567 (1807). Enfant il était déjà assidûment versé dans les textes et faisait preuve de facultés exceptionnelles sur le plan intellectuel ainsi que d’une extrême humilité qui n’avait d’ égal que sa crainte du Ciel. Son étude nuit et jour du Talmud et des décisionnaires ainsi que la Kabbala du Ari zal montrent l’érudition phénoménale de ce saint homme. Les nombreux miracles qu’il accomplissait étaient le fruit d’une grande pureté. Innombrables furent ses actions de générosité et la bienfaisance qu’il octroyait lui-même aux pauvres juifs dont certains dénués de tout. Il quitta ce monde le 20 Tévet 5640 (1880) sans avoir pu réaliser son rêve de monter en Israël.

Baba Salé hérita des qualités hors-normes de ses aïeux. Le jour de sa Bar Mitsvah, il tint un discours qui dévoila des aptitudes et des compréhensions exceptionnelles à la communauté de Tafilalet qui fut fortement impressionnée et le considéra dès lors avec beaucoup de respect. A l’âge de dix neuf ans, suite au décès de son père, il fut choisi comme dirigeant de la Yéchiva de celui-ci. A l’âge de 28 ans il fut nommé Dayan (juge rabbinique).

Un mikvé (bain rituel) fut construit au Maroc mais la sécheresse sévissait et il était resté inutilisable. Rabbi Israël implora le Créateur pour que la pluie tombe et permette ainsi à la communauté juive de mener une vie sainte. La pluie se mit à tomber dès la fin de la prière du saint homme et le mikvé se remplit entièrement. C’est alors que Rabbi Israël réalisa que le mikvé n’était pas conforme à l’avis du Gaon NODAH BIHOUDA. Il décida qu’on le vide pour respecter l’avis de tous les décisionnaires. La communauté en émoi qui avait assisté au miracle craignit qu’un second miracle ne puisse être réalisé. Mais Baba Salé sollicita Gaon NODAH BIHOUDA dans le Ciel et lui demanda qu’il intercède auprès du Très Haut pour que le peuple juif bénéficie d’un mikvé d’une pureté parfaite. Il fut ainsi fait, il se mit à pleuvoir et le mikvé fut rempli une nouvelle fois.

C’est en 1964 que rabbi Israël quitta le Maroc pour s’installer en Israël dans la petite ville de Nétivot au Sud du pays. Il vivait dans une maison modeste et sa porte était toujours ouverte. Il prenait le temps pour chacun, le renforçait dans sa foi et le bénissait. Des milliers de Juifs du monde entier venaient lui rendre visite pour lui demander conseil ou recevoir une sublime bénédiction. Ses prières avaient un impact tellement puissant dans le Ciel qu’il put sauver la vie de nombreux Juifs et accomplir d’innombrables prodiges. Des centaines de pages ne suffiraient pas à narrer les miracles accomplis par ce grand Saint, agréé par le Très Haut.

Baba Salé étudiait 18 heures par jour le Niglé (Talmud et décisionnaires) et le Nistar (Kabbala). Il détenait son érudition kabbalistique par tradition de son grand-père dont il utilisait les kavanot dans les prières et la méditation, élaborées à l’origine par le Ari zal et dévoilées aux seuls initiés. Ses connaissances en Torah étaient phénoménales. Les mots sont faibles pour qualifier sa grandeur, son humilité et son amour d’Israël. 


Mausolée de Sidna BABA SALÉ » à Nétivot – Israël


En 1920 alors qu’il n’était âgé que de 30 ans il rendit visite à Rabbi Chlomo Eliézer Alfandri, le Saba Kadicha, alors âgé de 95 ans. Dès qu’il vu Rabbi Israël il se leva aussitôt et lui demanda de le bénir. Cette histoire eu un écho dans tout le peuple d’Israël qui prit conscience de la sainteté de Baba Salé.

C’est le 4 Chevat 5744 (1984) à l’âge de quatre vingt quatorze ans que Rabbenou Israël rendit son âme pure à son Créateur. Il fut enterré à Netivot. Plus de cent milles personnes venues de tout Israël assistèrent à ses funérailles en ce triste jour d’hiver où le monde venait de perdre un de ses piliers.
L’illustre et sainte famille ABIH'SSIRA et le souvenir de Sidna Baba Salé de mémoire bénie perdurent à travers ces merveilleux Tsadikim aujourd’hui. Que le Saint bénit soit-Il leur accorde de longs jours.
Que le mérite de ce Grand Tsadik Sidna BABA SALÉ soit une bénédiction pour tout le peuple juif et amène la délivrance (Guéoula) rapidement de nos jours. Amen.


Faire un don


Partagez avec vos amis :