ב"ה
Actualités

Hilloula de l’ANGE Rabbi Réfaël Enkaoua zatsal : un haut décisionnaire de renom


Parmi les grands Tsadikim de la génération, l’association Tsidkat-Eliaou retrace le parcours des guédolims du Maroc. Chaque Tsadik est une lumière au cœur de l’association puisque chacun avec son mérite prie pour le Am Israël. Cette année, le lundi 1er août 2022 aura lieu la Hilloula du Tsadik Rabbi Réfaël Enkaoua zatsal.

Son rôle au Maroc, qui était-il ?

Rabbi Refae EnkaouaRabbi Réfaël Enkaoua est né en 1848 à Salé au Maroc. Il fut un dayan et un haut responsable dignitaire du Beth din (tribunal rabbinique) du Maroc. Célèbre au Maroc, et dans plusieurs autres pays, pour ses qualités en matière de justice et de Halakha, ses positions et avis étaient très écoutés et suivis par les hautes sphères rabbiniques en Afrique du Nord ainsi qu'en Israël.

Les hauts fonctionnaires de l'administration marocaine, à l’époque sous protectorat français, vouaient au Tsadik un immense respect et un mérite qui lui vaudra même plus tard d’être promu chevalier de la Légion d’honneur. Il est entre autres l’auteur d’ouvrages tels que Paamoné Zahav (les "Cloches d'Or") édité en 1912. Dans ses écrits, il commentait d’importantes décisions halakhiques et livrait ses opinions sur le Choul'han Aroukh ou divers écrits talmudiques.

 

Rabbi Réfaël Enkaoua : une influence sans frontières

Dans un Maroc, voire un Maghreb, un peu chamboulé par les différents protectorats, il fallait un homme à la fois important et discret, capable de maintenir l’ordre communautaire. À l’arrivée du Maréchal Lyautey au Maroc en 1912, la volonté de réforme et de changement sur le plan juridique et administratif prédominait. Le nouveau gouvernement sachant la communauté juive locale influente tenait à ce qu’une instance rabbinique dirige les communautés religieuses et très vite le choix se porta sur Rabbi Réfaël Enkaoua, de mémoire bénie.

Il ne fait nul doute (de par les récits de nos parents et par ceux des rabbanim eux-mêmes) qu’en règle générale les communautés locales aussi bien musulmanes que chrétiennes confondues, témoignaient d’un respect profond pour les grands Tsadikim. Crainte (dans le bon sens du terme), hommage et révérence, tous connaissaient, et connaissent encore, le l'importance du Dayan Enkaoua zatsal, que son mérite nous suive.

Dans les années 20, les tribunaux rabbiniques ouvrirent leurs portes un peu partout dans le pays et étendirent leurs influences diverses partout au Maroc : Meknès, Oujda, Essaouira (aussi connu sous le nom de Mogador), etc. Ainsi, de nombreuses villes virent naître leurs instances rabbiniques.

 

Le plus grand événement fut la naissance du tribunal rabbinique de grande instance pour appels régenté par le Tsadik Réfaël Enkaoua Enkaoua. Il s’agissait d’un immense Beth din (sorte de cours suprême Rabbinique) constituée de décisionnaires et de dayanim.
Le grand bouleversement qui eut lieu à cette époque fût que les grands rabbanim n’étaient pas vus uniquement comme les représentants des instances religieuses de leur propre communauté, mais également considérés comme de véritables fonctionnaires français.

   

Lévaya du Tsadik Rabbi Réfaël Enkaoua Zatsal


Kever de Rabbi Refael Enkaoua Hamalah zatsalLe Tsadik a mené de grands projets durant toute sa vie. Puissant et intègre dans ses choix ainsi que dans sa manière de diriger le tribunal, il fut un Juste parmi les Justes toujours humble, dédié et dévoué à sa communauté.

Son triste départ (Alav hachalom) de ce monde en 1935, fut une véritable onde de choc et ses funérailles suivies par des milliers de Marocains et de hauts responsables communautaires français. Les rues de Rabat et se Salé pleuraient leur Tsadik.

C’est en cette semaine de Hilloula solennelle que Tsidkat-Eliaou se joint comme chaque année à la commémoration de ce Juste.


Que son immense mérite nous accompagne dans toutes nos actions dans la paix, la santé,
la sérénité 
et la réussite. Amen !


Pensez svp aux enfants démunis de Jérusalem. Merci !

Faire un don


N’hésitez pas à parcourir notre site pour découvrir l’actualité de l’association Tsidkat-Eliaou et de nombreux récits sur la vie de nos Tsadikim.


Pour toute demande de prières n'hésitez pas à nous contacter ou à cliquez ici


Hilloula de Rabbi Réfaël  Enkaoua : Lundi 1er août 2022  soit le 4 Av 5782


Partagez avec vos amis :
Découvrez Plus d'articles “Actualités”

Pour Hanouka, aidons les enfants démunis de Jérusalem.

Fermer