ב"ה
Actualités

Hiloula de Yossef Hatsadik : une puissante ségoula


Le 1er Tamouz 5784 (7 juillet 2024) nous célébrerons, béézrat Hachem, la Hiloula de Yossef Hatsadik.

Yossef, dont l’évocation du nom, à elle seule, fait trembler les anges, rapporte le Midrach ! 

Nos sages nous enseignent que Yossef est la preuve même que pour Israël, tout est possible, même les miracles les plus improbables. Sa destinée est effectivement prodigieuse : jeté dans un puits plein de serpents par ses propres frères, vendu comme esclave, accusé à tort, jeté en prison, il n’en devient pas moins vice-roi d’Égypte ! 

Le Talmud dit de Yossef, qui trouvait grâce aux yeux de tous, que le nom d’Hachem était toujours présent dans sa bouche. Rachi commente le verset "L'Éternel fut avec Yossef, qui devint un homme qui réussissait ; il était dans la maison de son maître, l'Égyptien" en disant : "Le nom d’Hachem était constamment sur ses lèvres."

Yossef Hatsadik : toujours avec Hachem

Le Midrach ajoute : "Il murmurait des prières en entrant et en sortant." Ce qui signifie que Yossef priait constamment, vivant en permanence en communion avec Hachem, et c’est ainsi que tout lui réussissait. Nous pouvons voir ce rapport spirituel se manifester dans tous ses actes :

Lorsqu'il interpréta les rêves des ministres de Pharaon, il dit : "Les interprétations appartiennent à D."

Avant d'interpréter le rêve de Pharaon, il déclara : "D. donnera une réponse favorable à Pharaon."

À ses frères qui l'avaient vendu, il dit : "Ne vous affligez pas et ne soyez pas fâchés de m'avoir vendu. C'est pour vous sauver la vie que D. m'a envoyé devant vous... pour vous conserver un reste dans le pays et pour vous faire vivre une grande délivrance."

Avant sa mort, il dira à ses frères : "Hachem vous dirigera"

Ainsi, Yossef attribuait constamment ses succès et sa réussite à Hachem, démontrant sa profonde foi, sa modestie et sa connexion permanente avec la kedoucha. 

Noble, bienveillant et modeste : Yossef le Juste

Nous pouvons apprendre tant de valeurs par l’exemple de Yossef qui se comporte en homme juste, en véritable Tsadik, en toutes circonstances : 

Le Midrach Chemot Rabba enseigne que Yossef reste modeste malgré son ascension au pouvoir, se considérant toujours comme l'esclave qu'il était en arrivant en Égypte.  Il ne garde pas rancune, en dépit des actions malveillantes de ses frères (tentative de meurtre, abandon dans un puits, vente comme esclave), Yossef ne leur en tient pas rigueur. Il affirme : "Vous aviez médité de me faire du mal; Hachem l'a transformé en bien pour accomplir ce qui arrive aujourd'hui, pour sauver la vie à un grand peuple."

Par ailleurs, Yossef n’est pas un délateur, il ne révèlera jamais à son père que ses frères l'ont vendu. Le Midrach rapporte qu'il évite de se retrouver seul avec Yaacov pour ne pas avoir à répondre à la question : "Comment es-tu arrivé en Égypte ?"

Nous apprenons aussi de lui la compassion et la considération, parce qu’il traite les serviteurs avec respect, il offre des vêtements à ses frères pour préserver leur dignité et il parcourt l'Égypte pour trouver des terres au peuple d’Israël. Ces qualités illustrent la grandeur morale et spirituelle de Yossef, qui reste fidèle à ses principes et à sa foi malgré les épreuves. C’est pour toutes ces raisons, et tant d’autres, que Yossef est appelé Yossef Hatsadik, Joseph le Juste, et que lorsque nous l’évoquons dans nos prières, et particulièrement le jour de sa Hiloula, son mérite est toujours si puissant qu’il peut réaliser de véritables miracles. 

Des miracles même après sa mort

Cet immense tsadik qu’était Yossef, le fils préféré de Yaacov Avinou et de Rahel Iménou, s’est éteint à l’âge de 110 ans, Roch Hodech Tamouz 2310 et fut enterré près de la ville de Che’hem (Naplouse). Même des années après sa mort pourtant, l’influence de sa sainteté est toujours intacte et continue à faire des prodiges. 

Souvenons-nous, en effet, que même la traversée miraculeuse de la mer Rouge, à la sortie d’Égypte, c’est à Yossef que nous la devons, même si celui-ci est mort bien des années plus tôt. Selon les enseignements de nos Sages, le tombeau de Yossef devant lequel la mer s’est écartée, joue un rôle essentiel dans toute l'histoire du peuple juif. Son importance est telle que sans lui, ni la sortie d'Égypte n'aurait été possible, ni le retour en Terre d'Israël n'aurait pu se réaliser. Nous croyons que par son mérite, aujourd’hui encore, tous les miracles peuvent se réaliser, et particulièrement, la libération des prisonniers juifs encore aux mains de nos ennemis.

La Hiloula de Yossef Hatsadik : une immense ségoula

Yossef occupe une place particulière dans la tradition juive. Il est considéré comme un véritable Juste et dans la Kabbala, il est désigné par le titre de "Yéssod Olam", ce qui signifie "Fondement du monde". Cette appellation souligne son rôle essentiel : toutes les bénédictions destinées au peuple d'Israël passent par lui et son influence est continue sur le destin du peuple juif.

Voilà pourquoi les prières adressées à Hachem le jour de sa Hiloula ont une immense portée sur tout le Am Israël et peuvent changer le cours de l’Histoire et même l’ordre de la nature. 

Tsidkat-Eliaou vous propose de vous joindre aux prières qui seront récitées ce jour-là,  par nos rabbanim et de nous adresser toutes vos demandes de bérakhot particulières en cliquant sur la bannière ci-dessous :
 

À cette occasion, nous vous conseillons d'allumer une bougie à la mémoire de ce grand Tsadik (vous pouvez le faire le 6 juillet au soir et le 7 juillet pendant la journée) que vous pouvez associer à la noble mitsva de Tsédaka en cliquant ici
 

Si possible lire quelques psaumes de Tehilim, prier pour le Am Israël et répétez la formule ci-après: Zékhouto taguen alénou véal kol Israel Amen.
Le Tsadik priera pour vous.

 


 

Pour lire quelques psaumes, svp cliquez sur la bannière ci-dessous

 

Que le mérite de ce Grand Tsadik nous protège et soit pour nous une source de bénédictions. Amen !

 

Cet article est sous copyright ©Tsidkat-Elioau 2024

 



 

 

DEVENEZ PARTENAIRES EN SOUTENANT NOS ACTIONS, MERCI

actions-tsidkat-eliaou

 

Association pour la Torah, l’Enseignement et les Mitsvot

 

Paru au Journal Officiel du 01/1990
 

Aides et secours aux nécessiteux

 
Partagez avec vos amis :
Découvrez Plus d'articles “Actualités”