Enseignement

LAG BAOMER

Lag BaOmer est une fête du calendrier juif qui signifie « 33e jour du Omer » dont la date exacte est le 18 Iyar, La lettre « Lamed » a une valeur numérique de 300 et le « guimel » de 3► 30+3 = 33  soit "LAG". Cette date est une étape primordiale qui sépare la fête de Pessah de celle de Shavouot (voir ici l'article sur le Omer).  

Nous commémorons plusieurs événements 

Rabbi AkivaRabbi Akiva

Cette date commémore le déclin de l’épidémie qui a décimé les élèves de Rabbi Akiva. 24000 élèves du saint Rabbi Akiva périrent car selon la tradition ils ne se respectaient pas les uns les autres. Cette tragédie fut un véritable malheur pour le monde de la Thora. À partir du 33e jour du Omer l’épidémie s’arrêta.

Hilloula de Rabbi Chimon Bar yohaï

Ce saint et grand « Tana » de l’époque du Talmud, élève du Tasidk Rabbi Akiva, vécut au second siècle de l’ère vulgaire. Il est connu comme étant l’auteur du  Zohar Hakadosh, œuvre principale de la Kabalah, la dimension mystique de la Torah.
On raconte que devant fuir les romains il s’enfuit avec son fils en Galilée et se cacha dans une grotte pendant 13 ans. Ces tout au long de ces longues années, qu'ils approfondirent leurs connaissances dans la mystique de la Torah. 
Chaque année, pour sa Hilloula, des milliers de personnes se pressent sur sa tombe à l’occasion de Lag Baomer à Meronne dans le nord d’Israël.

Bar Kohba et la révolte juive

Contemporain de Rabbi Akiva, Bar Kohba mena la révolte contre l’occupant Romain. Certains pensent que les défaites de Bar Kohba étaient liées à l’épidémie des élèves de Rabbi Akiva. D'autres, que les élèves de Rabbi Akiva auraient combattu avec Bar Khoba ? Il n’en reste pas moins qu’après un certains nombres de défaites la révolte juive a connu un sursaut de victoires après Lag Baomer. 

israel
Pièces de monaie de l'époque de Bar Kohba

Us et coutumes

Après le  33e jour du Omer, la période de "semi deuil" s’arrête et on peut à nouveaux célébrer des mariages, participer à des festivités, se couper les cheveux, raser sa barbe, écouter de la musique…
Le jour de Lag Baomer, il est de coutume d’allumer des feux de joie et de se réjouir autour de pique-niques et autres barbecues dont c’est la spécialité en Israël. 
lag

C’est également l’occasion de prier sur la tombe de grand Tsadikim et de demander des Bérakhot.

Tsidkat-Eliaou vous propose de vous faire bénir par ses rabbanim lors de prières organisées sur la tombe de 5 grands Tsadikim !

Cliquez ici pour être bénis par les Rabbanim de Tsidkat-Eliaou

Partagez avec vos amis :