Roch Hachana - Kippour : Le secret de la Réussite, du Bonheur et de la Santé
Actualités

Roch Hachana - Kippour : Le secret de la Réussite, du Bonheur et de la Santé

En cette période de fêtes de Tichri, nous cherchons tous à acquérir des Zekhouyot, des mérites et sommes à l’affût de conseils pour mériter un jugement favorable. Certaines personnes vont pèleriner sur les tombeaux de Tsaddikim, d’autres demandent des Bera’hot (bénédictions) à de grands Rabbanim ou pratiquent toutes sortes de Segoulot. 

Or, la Torah elle-même nous donne une Segoula infaillible, LE secret de la réussite matérielle et spirituelle, la source du bonheur et la garantie de bénéficier de tous les ‘Hassadim, tous les bienfaits d’Hachem : venir en aide aux nécessiteux.


Cette Ségoula apparait dans l’un des versets de la Parachat Réé (Devarim 16-11) , dans le chapitre décrivant le déroulement des fêtes : « Et tu te réjouiras, toi, ton fils, ta fille, ton serviteur et ta servante et le Lévi... » 

La tribu de Lévi était la seule à ne pas posséder de territoire en Erets Israël. Ils vivaient dans 42 villes réparties dans tout le pays. Ils n’avaient donc aucun moyen d’entreprendre des travaux agricoles. Mais alors de quoi vivaient-ils ?
Les Bnei Israël reçurent l’ordre de donner le Maasser Richon (1/10ème) de leur récolte aux familles de la tribu de Lévi. Quelle était la spécificité de ce Chevet ? Les membres de la tribu de Lévi consacraient leur journée à l’étude de la Torah et au service divin. Plus tard, lorsque le Beit Hamikdach fut construit, ils y officiaient en tant que gardiens, chanteurs, musiciens... Hakadoch Baroukh Hou déclara : “Puisqu’ils se consacrent entièrement à Mon service, ils seront soutenus par leurs frères.”
Il en est de même pour toutes les personnes qui sont fragiles et sans repères : le converti (le Guer) qui s’est totalement déconnecté de son passé pour entrer sous les ailes de la Chekhina, l’orphelin (le Yatom), qui a perdu les êtres qu’il aimait le plus au monde, et la veuve (la Almana), qui se sent fragile et vulnérable sans son époux.

Rachi interprète ainsi le verset cité plus haut : « Quatre contre quatre, dit Hakadoch Baroukh Hou. Les Miens (la veuve, l’orphelin, le Lévi, le converti) contre les tiens (ton fils, ta fille, ton serviteur, ta servante). Si tu réjouis les Miens, Je réjouirai les tiens.

Le Rambam insiste sur l’importance de penser aux démunis, et plus particulièrement à l’approche des fêtes. Hakadoch Baroukh Hou considère qu’il n’y a pas de plus grande Mitsva que celle de réjouir le cœur des pauvres et des gens brisés. Les personnes nécessiteuses, les démunis ne doivent pas être oubliés.  L’une des caractéristiques du Am Israël est cette faculté à tendre la main à ceux qui en ont besoin, d’être Ra’hman (miséricordieux), et Gomel ‘Hessed (charitable). A l’approche des fêtes, les personnes faibles et démunies ont plus que jamais besoin de notre soutien. Celui qui pense à multiplier les actes de bonté vis à vis de ses frères dans le besoin peut avoir l’assurance qu’Hachem le comblera de Ses bienfaits tout au long de l’année à venir, car ainsi a dit Hachem : 
“Prenez exemple sur Moi, soyez bons et miséricordieux les uns envers les autres. Réjouissez votre prochain, et Je vous réjouirai en retour.

Yéhi Ratson que nous soyons toujours unis et joyeux, et que l’on n’entende que de bonnes nouvelles dans tout le peuple juif ! Amen !

Chana Touva Oumetouka. Gmar Hatima Tova

D’après le Dvar Torah du Rav Daniel Abdelhak.



Pour cette nouvelle année 5781, toute l’équipe de l’association Tsidkat Eliaou vous souhaite Chana Tova Oumetouka ! Gmar Hatima Tova ! Puisse l'Éternel vous inscrire dans le livre de la vie, et vous octroyer bonheur, prospérité, santé, et réussite dans tous les domaines. Amen


Pour acheter vos Kapparot en direct de Jérusalem, CLIQUEZICI

Pour offrir des paniers de Souccot aux familles démunies  avec enfants de Jérusalem, CLIQUEZ-ICI





Faire un don


Découvrez la vidéo du Rav  Daniel Abdlehak



Partagez avec vos amis :
Découvrez Plus d'articles “Actualités”