ב"ה
Enseignement

"Je ne reçois que de l’argent cachère"

 

Ce récit exceptionnel nous montre la force morale de Baba Salé de mémoire bénie, et combien la foi dans les propos de nos sages est puissante.

Le Tsadik Baba Salé se rendait de temps à autre en France, à Paris plus précisément. Son but était de renforcer la communauté francophone dans sa foi en D.ieu et dans ses commandements. Tous ceux qui avaient la chance de le rencontrer sortaient sensibilisés au service divin.

Chaque personne qui se présentait chez le Rav afin de recevoir une bénédiction déposait dans une enveloppe une somme d’argent correspondant au rachat de son âme.

Parmi les visiteurs, un juif qui connaissait bien le Tsadik venait lui aussi recevoir une bénédiction. Mais lorsqu’il déposait son enveloppe, le Rav veillait scrupuleusement à ne pas la mélanger aux autres et il la mettait de côté. Et après quelque temps, il envoyait son Chamach la lui rendre, car il ne voulait pas l’humilier en le faisant immédiatement.

Ce fait se reproduisit à trois reprises. La troisième fois, l’homme se présenta tout chagriné chez Baba Salé pour lui en demander la raison : « Pourquoi n’aurais-je pas moi aussi le mérite de vous remettre de l’argent et racheter ainsi mon âme ? » Il ajouta qu’il souhaitait également inviter le Rav chez lui.

Le Rav lui répondit : « Je ne peux pas recevoir votre argent, car vous profanez le Chabbat, et je n’accepte pas d’argent gagné ce jour-là. » Baba Salé lui promit que s’il observait le Chabbat, il accepterait son rachat et lui rendrait visite.

La chose était très difficile pour ce juif ! Il argumenta en expliquant que la majeure partie de son bénéfice était réalisée le Chabbat, et que s’il fermait sa boutique ce jour-là, il ne s’en sortirait pas !

Le Rav lui dit alors que s’il ne travaillait pas le Chabbat, il serait assuré d’une subsistance abondante.

L’homme accepta finalement et demanda même de quelle façon il pourrait se repentir et expier ainsi tous les Chabbatot transgressés jusqu’à présent.

La réponse du Rav à cette question fut particulièrement extrémiste… Baba Salé lui dit qu’il devait se débarrasser de tous les objets qui se trouvaient dans sa maison – des meubles au lacet de chaussure – car ils avaient tous été acquis avec de l’argent provenant de la transgression du Chabbat.

Le Rav précisa également qu’il ne devait pas les offrir à quiconque afin de ne pas en retirer un quelconque profit, pas même un remerciement.

Lorsque l’homme demanda à Baba Salé comment il ferait pour acheter un nouveau mobilier, le Rav l’apaisa et lui dit de ne pas s’inquiéter : « Faites d’abord ce que je vous ai dit et revenez me voir ensuite. »

Le juif suivit à la lettre les directives de notre Maître, et jeta tout ce qu’il possédait, laissant sa maison vide, sans rien !

Il retourna ensuite chez le Tsadik pour l’informer qu’il avait respecté à la lettre ses recommandations, et qu’il était prêt à accepter tout ce que le Rav exigerait de lui afin de se repentir.

Le Rav le bénit, et lui remit 4 francs en lui conseillant d’acheter avec un ticket de loterie. Ce que fit ce juif ! Le jour même il apprenait qu’il avait gagné 200 000 francs, avec lesquels il acquit un nouveau mobilier. Il retourna ensuite chez le Rav pour lui raconter les événements extraordinaires qui s’étaient produits, mais, précisa-t-il, la somme n’avait pas suffi pour remeubler entièrement sa maison !

Le Rav sortit à nouveau 4 francs de sa poche en lui disant d’acheter encore une fois un billet de loterie.

L’homme gagna à nouveau et put, cette fois-ci, meubler la totalité de sa demeure.

Depuis ce juif, qui observe évidemment le Chabbat, est devenu religieux et il a hébergé le Rav chez lui de nombreuses fois. Durant toute sa vie, il le servit avec amour et dévotion, et il a aujourd’hui le mérite d’être devenu un riche donateur. Heureux soit-il, et heureux est son sort !

 

Extrait du livre "Les miracles et récits exaltants du Grand Tsadik Sidna Baba Salé" publié aux Editions Astem-Tsidkat Eliaou. Pour le commander cliquez ici

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire un don

 

 

WhatsApp Tsidkat-Eliaou : une manière simple et efficace de rester en contact avec Jérusalem !

Rejoignez notre groupe Whatsapp et recevez une fois par semaine des informations sur la parachat hachavoua, les hiloulot, les fêtes, les évènements juifs, etc. 
Parce qu'ensemble nous sommes plus forts, restons connectés à Jérusalem ! Cliquez sur la bannière ci-contre.
 
 
 
 
 
 
Partagez avec vos amis :
Découvrez Plus d'articles “Enseignement”

Urgence : Aidez les enfants démunis de Jérusalem

Fermer